Formation collaborative Orthophoniste-Diététicienne : concevoir un atelier alimentaire pédiatrique réussi

Intervenants
Début
14 juin 2024 9 h 00 min
Fin
14 juin 2024 13 h 00 min
Adresse
CLASSE VIRTUELLE   Voir la carte
Durée (heures) : 4 h
Effectif : 24 personnes
Horaires de formation
9h-13h00
Les inscriptions sont closes 8 jours avant le début de la formation.

120,00160,00

Télécharger le programme

Aucun agrément demandé pour cette formation

Cette formation englobe de manière exhaustive les aspects théoriques essentiels de l’alimentation pédiatrique tant au niveau orthophonique que diététique, en mettant particulièrement l’accent sur les troubles de l’oralité et leur prise en soin. Cette formation est une approche croisée entre orthophonistes et diététiciennes pour le diagnostic des troubles alimentaires pédiatriques ainsi que la mise en pratique d’un atelier alimentaire adapté à chaque enfant.

Pourquoi ces deux professions au cœur des troubles alimentaires pédiatriques ?

Au niveau orthophonique, ces troubles sont étroitement liés à la sensorialité et aux praxies de mastication qui commencent à se développer dès la deuxième année de vie de l’enfant et qui continuent à se perfectionner jusqu’à l’âge de six ans. La période allant de la deuxième à la sixième année de l’enfant est donc cruciale pour le développement de ces compétences en matière d’oralité. Au cours de cette période, l’enfant apprend à mastiquer correctement, à coordonner ses mouvements buccaux et à acquérir la capacité de parler de manière fluide. Ces compétences sont essentielles pour son bien-être, sa croissance et son développement cognitif.

Au niveau diététique, les troubles de l’oralité exercent une influence sur les apports nutritionnels des enfants qui pourraient engendrer des carences et des difficultés de croissances qui risquent eux-mêmes d’entretenir ces troubles. L’alliance orthophoniste et diététicienne au service de la rééducation de ces enfants nous semblent donc très pertinentes.

Objectif de la formation

  • Pouvoir réaliser un bilan croisé pour confirmer les critères d’inclusion
  • Identifier les problématiques et les causes des troubles
  • Concevoir des ateliers alimentaires personnalisés sur base de ce diagnostic croisé
  • Donner les outils aux parents et à la famille pour travailler à la maison et pouvoir évaluer les progrès.

Statut