Langage oral, langage écrit : en quoi les nouvelles terminologies sont une aide au diagnostic ?

Intervenants
Laurent Lesecq Orthophoniste
Début
6 décembre 2023 9 h 00 min
Fin
7 décembre 2023 17 h 30 min
Adresse
Mercure Nantes centre Grand Hôtel, 4 rue du Couëdic, 44000 NANTES   Voir la carte
Durée (heures) : 14 h
Effectif : 30 personnes
Horaires de formation
9h/12h30 - pause repas – 14h/17h30
Ouverture des inscriptions
18 septembre 2022
Date de fin des inscriptions
27 novembre 2023
Repas compris
Les inscriptions sont closes 8 jours avant le début de la formation.

420,00520,00

Télécharger le programme

Demande d’agrément par le FIF-PL en cours

Le DPC n’a pas encore ouvert les procédures d’agrément pour 2023

TdL, TSAp, TSP, TSLO/TSLE, TSLE-sCO, TLE ou TSLE-aCO, spécifique et/ou développemental ? Quels termes doivent figurer dans le compte-rendu de bilan orthophonique ? Un enfant peut-il avoir une dyslexie et une épilepsie en même temps ? Une surdité et un TdL ? La dysphasie n’existe plus ? Retard en lecture, retard de parole, déviance, ces termes sont-ils toujours d’actualité ?

Depuis quelques années, notre profession a vu bon nombre de concepts et de terminologies changer. Bien qu’il s’agisse le plus souvent d’un progrès permettant d’être au plus près de la symptomatologie, certains termes semblent contradictoires, se superposent et les professionnels de Santé, dont les orthophonistes, s’y perdent parfois.

Après l’étude Catalise coordonnée par D. Bishop en 2017, les nouvelles versions du DSM 5 (2018) et de la CIM 11 (2022), les Recommandations de Bonne Pratique concernant les troubles du langage écrit ont été publiées en mars 2022. Cet ensemble a d’ores et déjà modifié et va bouleverser notre pratique et notre démarche diagnostique aussi bien légalement que cliniquement.

Au cours de cette formation, Il vous est proposé de faire ou de refaire le point tant sur ces nouvelles connaissances que sur leur utilisation pratique : une journée sur le langage oral et une journée sur le langage écrit.

Y seront abordés les terminologies respectives, les comorbidités, quelques cas cliniques illustratifs, la mise en commun de cas apportés par les stagiaires et enfin le vademecum de la pose du diagnostic orthophonique (toujours obligatoire) ainsi que son libellé.

Il vous est demandé de venir à la formation avec deux dossiers de patients : le premier concernant les troubles du langage oral, le second concernant les troubles du langage écrit. Ils seront mis en commun en petits groupes lors d’ateliers avant une mise en commun collégiale pour certains d’entre eux afin d’illustrer ces deux journées

 

 

Statut